Le château


Histoire de Lacaze

 

 

 

Au 14ème siècle Lacaze faisait partie du Sénégadès qui autour du château de Sénégats regroupait des hameaux de Vabre, Lacaze, Saint Pierre de Trivizy et autres. Lors de son démembrement, il passa par alliances successives entre les mains des familles de Brassac puis de Galand. Pierre né en 1385 acquit en 1415 la terre de Lacaze et commença à transformer un fortin de protection en demeure seigneuriale et prit le titre de seigneur de Lacaze (et autres lieux). Ses héritiers continuèrent à améliorer le logis seigneurial. Une fille unique héritière, Marquèze, transmit ensuite le titre à la famille de Chalon par son mariage avec Pierre en 1519. D'importants travaux de restauration et d'agrandissement furent alors entrepris et continués par les héritiers. Madeleine de Chalon, autre héritière unique, née en 1583 épousa en 1598 Henri II de Bourbon, marquis de Malause, filleul d'Henri IV. La baronnie devint comté en 1617. Louis I, né à Lacaze en 1608, revient s'installer au château en 1647, à la mort de son père et continua l'embellissement des lieux.

 

Ensuite, vint Guy-Henri III, né et décédé à Lacaze, et ce fût le temps de la splendeur. Son fils, Louis-Auguste, né en 1693, ne vécut pratiquement pas à Lacaze et mourut à Castres, sans descendance, en 1741. Son frère, Armand II, fût le dernier marquis de Bourbon­-Malause et mourut, lui aussi sans descendance en 1744. La comtesse de Poitiers assura la gestion des biens jusqu'à sa mort mais un inventaire du 27.07.1744 montre déjà un piteux état du château....et le château resta inoccupé et se dégrada.

 

Le 31.03.1792, les biens des Bourbon-Malause, situés sur la commune de Lacaze, furent mis sous séquestre. La dispersion des biens nobiliaires restants fut longue et riche en rebondissements. Le 06.08.1805, Jean-Louis Bernadou, né à Lacaze et négociant à Castres, racheta entre autres « un château tombant en ruines avec une cour cultivée en jardin et d'autres dépendances ». Il revendit aussitôt ces biens par tranches à des particuliers et les archives furent dispersées et brulées.

 

Le château et sa fontaine furent classés à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1927. Ce n'est que vers 1996 que la commune racheta ce qui constitue l'édifice actuel et qui, après des travaux de consolidation, en confia la restauration à la communauté de Communes.

 

L'inauguration des dernières tranches de travaux eut lieu en septembre 2015.

 


Lacaze et son chateau selon Franck RICARD

Télécharger
Lacaze et son chateau selon Franck RICAR
Document Adobe Acrobat 208.9 KB


Le Château de LACAZE, lauréat National 2015 des Rubans du Patrimoine. (Cliquer sur l'image pour découvrir la vidéo)
Le Château de LACAZE, lauréat National 2015 des Rubans du Patrimoine. (Cliquer sur l'image pour découvrir la vidéo)

Extérieur

Intérieur

Revue de Presse